Archive for septembre 2006

Pensées du jour

septembre 19, 2006


Le libéralisme se veut une déontologie, une éthique nécéssaire à l’Homme de la même manière que pour un tableau de maître, il est indispensable de disposer d’un cadre et d’une vitre afin que l’oeuvre ne s’abîme pas et continue à briller.

Vous connaissez sans aucun doute et depuis fort longtemps l’excellentissime, le prodigieux Youtube qui propose des vidéos à visionner gratuitement. Mais, à votre plus grand dam, vous ignoriez comment enregistrer ces vidéos. Voici comment procéder
1) Télécharger la vidéo en format flv grâce à cette extension pour Firefox: ici
2) Convertir en Mpeg1, Mpeg2 ou AVI avec ceci

Publicités

Thrasymaque et Simon sur les armes. (Partie I )

septembre 19, 2006


Simon : Cher maître, pourrions-nous aborder le délicat sujet des armes ?
Thrasymaque : Avec grand plaisir, jeune homme. Quoique, à la réflexion, je n’imagine pas que vous ayez un point de vue si différent du mien.
Simon : Je crains que vous ne vous avanciez trop.
Thrasymaque : Comment cela ?
Simon : La vérité vraie est que je souhaite la légalisation ainsi que la libre-circulation des armes à feu.
Thrasymaque : Jeune homme, vous déraisonnez. Voudriez-vous un retour au Far-West en France, ou à la violence meurtrière que l’on trouve en Amérique même encore de nos jours ?
Simon : Ne s’agit-il pas là d’un phénomène –trop souvent exagéré, stigmatisé en Europe- intrasèque aux Etats-Unis ? Vous en conviendrez aisément, je crois, en observant la situation en Suisse ou au Canada dont les nombres d’homicides avoisinent le notre (aux alentours de 1 pour 100 000 habitants et par an, [chiffres variant selon les années]) malgré une politique nettement moins prohibitive.
Thrasymaque : Sans doute, mais les Français ne sont ni les Suisses ni les Canadiens.
Simon : Ils ne sont pas plus les Américains que je sache.
Thrasymaque : Je vous le concède.
Simon : Et par là-même que la légalisation des armes à feu ne signifie pas inexorablement une violence exacerbée?
Thrasymaque : Ma foi, vous m’y obligez. Pour autant, il me semble que l’une des particularités peu sympathiques de ces ustensiles consiste à donner la mort sinon à meurtrir son prochain.
Simon : Il vous semble bien, maître Thrasymaque. De même qu’un couteau ou une voiture ou que la plupart des objets autour de nous dont un usage peut s’avérer létal, en quelques sortes. Or, vous ne préconisez nullement leur proscription.
Thrasymaque : Vous ne prenez pas en compte la fonction première ni des uns ni des autres.
Simon : Permettez-moi alors de vous poser cette question fort naïve au demeurant : qu’est-ce que la fonction première d’un objet?
Thrasymaque : Celle qui motive l’achat ou l’acquisition, naturellement.
Simon : Si je vous suis, la fonction première d’un objet diffère suivant les cas. Subrepticement, nous sommes passés de la fonction première d’un objet générique -id est « la voiture », « le pistolet », « le couteau »- à celui d’un objet précis appartenant à l’individu X qui en use de la manière M.
Thrasymaque : Soit.
Simon : En même temps, un autre individu Y propriétaire du même type d’objet peut en faire l’usage N.
Thrasymaque : Je le conçois.
Simon : Si le véhicule, le couteau ou même les mains de X sont utilisés sans mettre en danger la vie de quiconque (vous pouvez envisager une voiture « écologique » si cela vous chante), et que parallèlement Y s’en sert pour massacrer la moitié du pays, vous viendrait-il à l’idée de saisir le véhicule, le couteau de X puis de lui trancher les mains?
Thrasymaque : Non, c’est là un châtiment inique qu’il ne mérite pas.
Simon : Maintenant, remplaçons le couteau par une arme à feu, le raisonnement reste le même.
Thrasymaque : Je dois bien l’admettre.
Simon : Ainsi, puisque nous avons vu ensemble que l’usage particulier que font certains individus de leur propriété ne joue aucun rôle sur la légitimité même de la propriété, on ne saurait s’opposer à la légalisation des armes à feu sans nier ne serait-ce que le droit fondamental de propriété privée.

Mise à jour d’Hardcore Libertarian Inside

septembre 16, 2006

-deux nouvelles collections.
-les grands classiques libéraux en téléchargement gratuit.
-liens réparés.

Naturellement

septembre 16, 2006

Vu sur le formulaire online d’inscription à ma fac…

Les Services Publiques et votre dévoué serviteur

septembre 8, 2006

Dans tous les combats n’offrant pas une exposition directe à l’ennemi ou des avantages sonnants, trébuchants, il existe des instants où l’on s’interroge sur la nécessité d’un tel effort. Les échos plus ou moins lointains de « service civique obligatoire », le projet de redevance TV destiné aux ordinateurs s’avèrent des aiguillons convenables quoique «distants ».
En réalité, la confrontation directe, sauvage aux affres de l’Etat reste le remède le plus efficace face à la démotivation latente du libéral.
« Usagé » trop régulier de la SNCF, je ne crains donc pas ce syndrome déliquescent, tant que les heures interminables de retard cumulées, les grèves « joyeuses et solidaires » à répétition constitueront le quotidien peu enviable du chemin de fer français. Dernière de mes péripéties ferroviaires : un arrêt de trente minutes en pleine voie et il s’en fallut de peu pour que je ratasse ma correspondance.
Par chance sinon par hasard, les Services des Eaux de la Mairie de Pau m’ont offert en début de semaine un divertissement « citoyen » peu courant, cocasse même : coupure d’eau friponne à mon domicile suite au déménagement dans la journée d’un voisin. Remarquez, je leur concède bien volontiers que cette errare humanum est, la bouche d’eau dudit voisin ayant été soigneusement bitumée.
Après la comédie de boulevard, la tragédie électrique hier après-midi : quatre heures sans le moindre courant ni la plus plate excuse des sbires EDF.

Services publiques, je vous hais.

Mise à jour des liens et insertion d’un bandeau de pub

septembre 4, 2006

Remarquez, j’ignore si ça fonctionne. Ainsi je vous encourage vivement à cliquer dessus (mais qu’une fois,petits fripons) afin de permettre à la science de progresser.

Pour un peu, j’en aurais la larme à l’oeil.

Ouverture de la boutique Hardcore Libertarian Inside.

septembre 2, 2006

Et bien sûr, me voilà de retour dans le merveilleux monde du blogging.

  • Archives

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    ZAÏMA sur
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur La Péninsule des Balkans-Chapi…
    ysengrimus sur (Précision pour ceux qui ont d…
    ysengrimus sur Ajouts de liens
    plutôtlibéralaufond sur Un Beau Rêve (Karl Popper…
    Miroku sur La carte de fidélité SNCF Je m…
    anonyme 32123 sur La carte de fidélité SNCF Je m…
    Les Stups sur Être gouverné ( Pierre-Joseph…
    Simon sur 30 000 visiteurs!!
    Anonymous sur 30 000 visiteurs!!
    ysengrimus sur Libéralisme et Religion (Ludwi…
    Z sur 30 000 visiteurs!!
  • Blog Stats

  • Catégories

  • A Matter of Life and Death Angry White Boy Polka archéofuturisme Armes Army of Lovers Around the World Babooshka Bang Bang Beer Beer Bernard Laporte Birth of Venus Illegitima Bottes Boys don't cry Brigitte Bardot Brit Brit rock Calice Cherry Lips Cortège Cover Daft Punk Da Funk Dance Dangerous Dirty Old Town Du Hast Duong Truong Son Evil Franz Ferdinand From Roots Garbage Get Along God Is God Gouzmandamaz Guns Guns N' Roses Idrovolante Indus In Flames Insurrection Interpol ipvox Iron Maiden Israelism Jazz Juno Reactor Kate Bush Killing an Arab Kiss My Glock Klezmer Korpiklaani Ladytron Liberté Live Losing My Religion Marylin Manson Metal Metallica Metropolitan Klezmer Nancy Sinatra Nappy Noir Désir Nosfell Nothing else matters Népotisme Only for the weak Ot Azoy Neyt A Shnayder Paris Brûle Prop Rock The Cure The Libertines électro émeute übergenius