Archive for the ‘Chirac’ Category

Quand Chirac veut faire plaisir à l’Afrique, c’est…

décembre 6, 2005

Quand Chirac veut faire plaisir à l’Afrique, c’est au détrimentde la France et du libéralisme.

Il y’a fort à parier que notre cher Président (béni mille fois soit son nom) monsieur Jacques Chirac n’a pas du subir des séances de marabout pour s’afficher « contre certaines évolutions trop libérales » à Bamako lors de sa visite au Mali chez son grand ami Amani Toumani Touré.
Notre cher Président (béni mille fois soit son nom) a continué en expliquant que ces évolutions « risquent de nous conduire à une satisfaction donnée aux pays riches et aux pays émergents, en matière commerciale et notamment agricole, au détriment des pays les plus pauvres ». C’est bien connu, les libéraux prônent un protectionnisme exacerbé visant à empêcher les pays pauvres de se développer. Prenons un exemple : grâce à la PAC (financée en grande partie par la perfide Albion), le producteur européen se voit garantir que sa production sucrière sera achetée 630 euros la tonne. Les surproductions sont vendues par l’UE entre 130 et 250 euros la tonne, ce qui a pour conséquence de casser les prix. Les tarifs douaniers élevés pénalisent aussi les producteurs du tiers-monde et rendent la concurrence déloyale. Le libéralisme a bon dos, lui qui propose une réforme (voire, pourquoi pas, la suppression) de la PAC et le libre-échangisme.
Donc, que suggère notre cher Président (béni mille fois soit son nom) ? Rien de moins que doubler l’aide publique au développement pour atteindre 150 milliards de dollars. Ah, une idée formidable. Avec 2000 milliards d’euros de dettes, l’Etat français va encore financer les Dictateurs Africains Réunis à l’instar du désormais fameux Mswatti III, roi du Swaziland qui s’est offert outre une Maybach 62 , une dizaine de BMW et autant de palais -destinés à ses nombreuses épouses -alors que 38% de ses sujets sont séropositifs. Heureusement El Chi a vite rassuré le contribuable français : « Nous ne le ferons pas à partir des budgets des Etats seulement et par conséquence nous avons beaucoup insisté sur l’importance capitale à mettre en place des financements innovants qui permettent de rassembler cette somme, grâce à une taxation, sous une forme ou sous une autre, internationale. C’est vital ». Ah ça va mieux. Une nouvelle taxe, (comme « financement innovant » on a connu mieux) comme si cela ne suffisait pas au goulag français. Ah, je m’égare. Notre cher Président (béni mille fois soit son nom) ne se limite pas à la France. A idée « solidaire », ambition internationale, cela va de soit. Le monde entier va nous remercier pour notre générosité.
Récapitulons donc la positions française sur le problème africain : la PAC qui se fait au détriment des paysans du Tiers-monde et des contribuables occidentaux, des tarifs douaniers élevés truquant la concurrence, une aide inadéquate financée par une énième taxe…. Vous y croyez ? Pas moi. L’ Histoire et la simple logique économique montrent que ce n’est pas l’intervention de l’Etat (voire de plusieurs) qui résout les problèmes de pauvreté. Bien au contraire, celui-ci est un frein à l’enrichissement des plus démunis.
Quelles alternatives peut-elle être envisagées ? Le libre-échangisme va de soit, ce n’est pas en fermant nos frontières que l’on va participer au développement du Tiers-Monde. Rajoutez à cela, la démocratie libérale (qui permet outre de s’éloigner du totalitarisme une stabilité économique, vecteur essentiel des investissements étrangers) et vous obtiendrez la solution libérale : éthique (respect des droits fondamentaux), efficace et humanitariste.

Publicités

Chirac veut installer la capote à 20 centimes dans…

décembre 1, 2005

Chirac veut installer la capote à 20 centimes dans les lycées.
(Article volontairement vulgaire, j’en suis désolé. J’ai préféré le second degré à une plume plus acide aujourd’hui.)
La seul info que j’ai retenu aujourd’hui : El Chi, dans sa grande mansuétude pour la cause des séropositifs (soit 100 000 électeurs en France) a choisi de mettre en place des distributeurs de préservatifs à l’intérieur même des lycées.
Voici donc comment en tant que jeune trouduc je me dois de voir cette mesure forcément « super-cool-top-de-la-balle» :
Le prix est tout petit comme mon… euh non pardon, je m’emporte. Chérac a décrété que le prix serait de 20 centimes d’euros. Alors de deux choses l’une : soit ils seront d’une qualité à rendre plus agréable un boyau de bœuf noué, soit le contribuable devra sortir son argent. Mais vu que je suis jeune, je m’en brosse le popotin avec le pinceau de l’indifférence : ce n’est pas mon argent, n’est-ce pas ?
Le fait que ce soit dans les lycées ça tue aussi mon pote ! Au lieu d’aller à la pharmacie (c’est super relou, je risque de me faire reconnaître zyva), on peut aller acheter ses capotes discrètement devant tous ses potes. Avec ça, j’assure un max, quoi ! C’est autrement plus fashion que de bouffer un Mars ou une chocolatine à la récré.
En parlant de ces vilaines calories immondes que le gouvernement a préventivement chassé de nos si juvéniles cours, on va pouvoir les brûler avec le truc en caoutchouc, sa mère. Ca va tournanter sec dans les chiottes. La petite Lola qui m’excite avec ses bottes en cuir.. elle va passer à la casserole. Ah,quel fier service vous me rendez là, monsieur Chichi !
Les arguments en faveur de cette mesure (qui rime avec bout tout dur, yo, je fais des supers rimes de sa race moi) ne s’arrêtent pas là. Je passerais volontiers sur la fabrication des bombes à eau qui gagnera en facilité pour aborder un point plus sexy : l’image des étudiants. Oui, parfaitement !! Dorénavant nous serons des libertins, tout simplement.. et plus des branleurs. Une grande victoire estudiantine, donc.

Allez, je file m’inscrire aux Jeunes Populaires ! EVIVE CAREHC !

Chirac surtaxe les billets d’avion. El Chi a déc…

septembre 15, 2005

Chirac surtaxe les billets d’avion.

El Chi a décidé de ne plus se satisfaire d’imposer ses propres concitoyens. Il a donc proposé à 145 chefs d’état l’instauration d’une taxe internationale sur les billets d’avion dans le but louable de combattre la pauvreté (priorité à la lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose). Seuls 6 pays auraient accepté en plus de la France selon Thierry Breton, ministre de l’économie : l’Algérie, le Chili, le Brésil, l’Espagne, le Royaume-Uni et l’Allemagne auxquels on peut rajouter une vingtaine de pays qui préfèrent que cette taxe soit prélevée de manière volontaire. Berlin comme Madrid ont démenti leur accord, le porte-parole du ministère allemand des finances précisant qu’ « Il n’y a pas de décision allemande sur une taxe sur les billets d’avion ». Le prix des billets se verraient augmentés de cinq euros pour la classe économique et vingt-cinq (oui vingt-cinq !) euros pour les classes première et affaires avec pour objectif de rapporter dix milliards d’euros par an. C’est ce projet que Dominique De Villepin a présenté aujourd’hui à l’ONU (où il remplaçait un vieillard sénile). Déjà inscrit dans les textes officiels et appliqué en 2006, il semble qu’il devient de plus en plus réel malgré l’hostilité déclaré des Etats-Unis.

On savait notre Président (si cher au sens premier du terme) peu acquis aux idées libérales et adepte de l’alter mondialisme. Les conséquences seront aussi lourdes pour le consommateur que pour les compagnies aériennes. Les premiers qui devaient déjà subir les aléas du cours du pétrole sur leurs billets verront des prix grimpés facilement de 15,20, 25%. Prenons l’exemple du Toulouse-Barcelone sur Air France : 56€ aujourd’hui l’aller-retour en classe affaire. 66 demain. Ce vol fiscal n’a visiblement pas l’air de choquer tant que ça nos concitoyens… lesquels bien embrigadés par des piliers gauchistes et de bistrot ne se lasseront pas de pester contre les compagnies aériennes qui se « font des [noisettes] en or sur le dos des gens ». En réalité, les compagnies auront perdu une grande partie de leurs clients. 20% de différence ça chiffre à la longue. Remarquez, c’est un bon moyen pour obliger les « usagés » (en France on l’écrit ainsi dorénavant) à prendre les trains de l’Etat….
Une chose reste sûre, nos riches énarques voyageant avec l’argent du contribuable ne seront pas gênés dans leurs excursions aux Antilles ou au siège de l’ONU pour défendre une vision citoyenne de monde.
On peut déjà s’inquiéter de la gestion de l’agent récolté, qui après avoir arrosé les technocrates du monde entier, finira sans aucun doute dans les poches d’un dictateur-banane quelconque (par exemple allons au hasard Mswatti III, roi du Swaziland qui s’offre outre une Maybach 62 , une dizaine de BMW et autant de palais -destinés à ses nombreuses épouses-alors que 38% de ses sujets sont séropositifs). L’ONU que je critiquais déjà il y’a peu pour son manque d’égard aux droits de l’Homme constitue le panier percé mondial… Le rapport Volcker nous en apprit de bonnes sur le programme « pétrole contre nourriture », éclaboussant sur son passage toute l’institution tant aimée par les despotes. Quand les dix milliards d’euros récoltés arriveront aux miséreux, il n’en restera pas grand chose. Au fait, cette taxe, elle s’applique aussi aux pays africains.. dont les habitants devront encore se contenter des taxis-brousse, faute de pouvoir se payer une place dans les oiseaux de fers.
Cela dit puisque nous sommes partis dans l’enrichissement des pauvres par l’obligatoire répartition étatique (iste) , imaginons une solution qui ne pèserais pas sur le porte-monnaie des africains : taxons les discours démagoillogiques des dirigeants de ce monde et supprimons leurs salaires. En partant sur une base de1000 euros par minute de soupe populiste à leurs frais, l’Afrique serait couverte d’un préservatif en moins de temps qu’il n’en faut pour contracter le Sida. Imposons durement les brushings et les séjours au Val de Grâce !

Pour finir sur une note sérieuse, il serait temps de comprendre que les problèmes du Tiers-Monde ne lui sont pas indépendants. Plutôt que de créer un nouvel impôt dont le fruit né de l’exploitation humaine serait gaspillé à l’avance, pourquoi ne pas plutôt favoriser le développement de ses pays en baissant les charges qui pèsent sur les pauvres, en faisant venir des entreprises ou des capitaux ?

  • Archives

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    ZAÏMA sur
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur La Péninsule des Balkans-Chapi…
    ysengrimus sur (Précision pour ceux qui ont d…
    ysengrimus sur Ajouts de liens
    plutôtlibéralaufond sur Un Beau Rêve (Karl Popper…
    Miroku sur La carte de fidélité SNCF Je m…
    anonyme 32123 sur La carte de fidélité SNCF Je m…
    Les Stups sur Être gouverné ( Pierre-Joseph…
    Simon sur 30 000 visiteurs!!
    Anonymous sur 30 000 visiteurs!!
    ysengrimus sur Libéralisme et Religion (Ludwi…
    Z sur 30 000 visiteurs!!
  • Blog Stats

  • Catégories

  • A Matter of Life and Death Angry White Boy Polka archéofuturisme Armes Army of Lovers Around the World Babooshka Bang Bang Beer Beer Bernard Laporte Birth of Venus Illegitima Bottes Boys don't cry Brigitte Bardot Brit Brit rock Calice Cherry Lips Cortège Cover Daft Punk Da Funk Dance Dangerous Dirty Old Town Du Hast Duong Truong Son Evil Franz Ferdinand From Roots Garbage Get Along God Is God Gouzmandamaz Guns Guns N' Roses Idrovolante Indus In Flames Insurrection Interpol ipvox Iron Maiden Israelism Jazz Juno Reactor Kate Bush Killing an Arab Kiss My Glock Klezmer Korpiklaani Ladytron Liberté Live Losing My Religion Marylin Manson Metal Metallica Metropolitan Klezmer Nancy Sinatra Nappy Noir Désir Nosfell Nothing else matters Népotisme Only for the weak Ot Azoy Neyt A Shnayder Paris Brûle Prop Rock The Cure The Libertines électro émeute übergenius