Archive for mars 2007

Pour une Shoah festive et citoyenne

mars 19, 2007

Attention: cette note se veut écrite au second degré. Merci d’adresser vos courriers indignés à dieudonne@nsdap.org

Monsieur le Président,
Mesdames, mesdemoiselles et messieurs les députés,
Mesdames, mesdemoiselles et messieurs les représentants des communautés musulmane, gay, beur, transexuelle, unijambiste et caissière en grande surface,

Lorsque je pris la décision d’intervenir devant vous en ce mois de Brumaire, nombreux parmis mes amis me pressèrent de renoncer, craignant que j’eusse à subir votre sanction par ce présent discours. Je tiens à les rassurer: peu importe. Si le cas se présente le gouvernement dissoudra l’Assemblée et le projet sera adopté par décret, au nom du Peuple (la paix soit sur le Peuple) et pour son bien. Je reprends.
Nul n’ignore depuis la réforme de l’Education Nationale entreprise il y’a de cela une dizaine d’année que les fondements de la France résident dans le socialisme: Egalité, Solidarité, Etat. Telle est la devise de notre République, telle est le cri du Peuple français. Hélas, il pèse sur nous mille dangers, les grèves -à la barbe de l’interdiction que nous avons édictée!- des syndicats félons, le marché noir, la montée en puissance d’une dissidence active à mater dans le sang, à écraser comme l’on écrase un moustique jaune contre un mur et les manoeuvres louches des impérialistes américains à quelques encablures de nos côtes.
Cependant, oui, j’ai confiance dans nos chances de broyer le réactionnariat capitaliste. Pourquoi? L’ensemble de ces phénomènes, de ces menaces ne sont le fait que d’un seul et unique péril auquel la République Populaire Bovéénne se voit confrontée, comme s’y virent confrontée la République Française, l’Etat Français ou nos monarchies: le sionisme, cette engeance biblique, cette méta-idéologie d’Eretz Israel la maudite. Quel est le fond profane du sionisme ? Le besoin pratique, la cupidité. Quel est le culte profane du sioniste ? Le trafic. Quel est son Dieu ? L’argent. Les sionistes se caractèrisent dès lors par des formes déterminées de délit : escroquerie, fausseté, calomnie et, surtout, usure. Il ne s’agit pas d’un simple courant d’idée mais d’une race à éradiquer. On ne guérit pas du sionisme, on le devient par sa mère et on le transmet à ses enfants, par les gènes spécifiques qui expliquent les traits communs physiques que cette canaille partage, tous autant significatifs de son état de déliquescence: le nez excessivement allongé, les cheveux bruns bouclés ou roux, un teint hâlé ou livide, le dos courbé par sa fortune. On pourrait gloser des heures sur le sioniste, sur les réseaux qu’il entretient à travers le monde, aux USA et en Israel, sur ces pseudo-intellectuels sionistes Rand, Finkielkraut, Friedman, et leurs séides complotant contre nous. Pas une décade ou sans-culottides ne passent sans que les exploits de cette vermine ne fasse les grands titres de la presse. « Refus sioniste de la nationalisation des entreprises! », « Un terroriste sioniste abat le directeur du Comité de Salut Public! », « Le sionisme international finance la fronde des blogs! ». Hélas, je ne puis m’adonner des heures à une telle revue. Votre temps est précieux et le mien aussi, comme est précieux le temps d’un de ces glorieux jihadistes palestiniens sur le champs de bataille à Gaza ou Jerusalem. Je lance devant vous et devant le Peuple (la paix soit sur lui), le visage contemplant humblement l’urne où reposent les cendres de José Bové, cet appel: éradiquons le sionisme!
Et je n’entends pas par là « prohibons la méta-idéologie propre au sioniste » mais « éradiquons les sionistes » en marchant main dans la main avec nos frères des Républiques Islamiques d’Iran, d’Irak, de Lybie pour un monde enfin à visage humain. Car la République Populaire Bovéenne ne peut souffrir de ces bacilles tuberculeux, de ces anticorps, nous livrerons le même combat que Pasteur et Koch: l’annihilation absolu de la pègre sioniste.Nous n’avons aucune velléité de jouer les antisionistes sentimentaux, prudes, candides, commettant un attentat ici et un pogrom là. Oui, Sion, écoute! Nos cœurs sont dorénavant remplis d’une détermination inexorable d’attaquer le mal à sa base et de l’extirper de sa racine à ses branches. Pour atteindre notre but, tous les moyens seront justifiés, même une alliance avec le diable. Car notre survie même l’exige, nous demeurerons résolus à achever l’extermination méthodique, industrielle mais toujours festive de la racaille sioniste. République Populaire Bovéenne, ne tremble plus et redresse fièrement la tête! Ne crains plus ton échec, nul sioniste ne pourra désormais entraver ton ascension vers l’Eden prolétarien et les lendemains qui chantent!

Pour la République, pour le Peuple, pour le Socialisme!

Les brèves pensées du jour

mars 17, 2007


. Le pouvoir au peuple, hurlez-vous? Le pouvoir à personne. Votre peuple n’est qu’un amas de veaux prêts à égorger le moindre Zarathoustra qui osera se dresser contre leur médiocrité et le socialisme rampant. Rien de plus vulgaire que cette masse et
ses idoles monstrueuses, les Moloch-Baal à qui l’on sacrifie les libre-penseurs.

.Gardez-vous bien d’imaginer que le socialisme vous permettra d’obtenir un toit, il n’offrit jamais que quatre murs, sans même une porte pour s’enfuir.

.Le progressisme, gangrénant à l’instar des « sciences sociales » la psychologie, vous a appris à considérer toute velléité hors du « bienpensant ultrasocial » grégaire telle une pathologie, voire telle l’étendard du ralliement au « réactionnariat » capitaliste, l’anté-progressisme par définition, celui qui préexistait et qui subsiste, tant bien que mal, pour le détruire.

.Le communisme promet des lendemains qui chantent, oui, mais bien davantage des requiems que l’Ode à la Joie.

Nous, les insoumis, ne sommes nullement opposés au sexe entre individus consentants mais nous refusons de nous faire sodomiser par des fonctionnaires à la verge ensanglantée, quand bien même certains y trouveraient un certain plaisir.

.Lorsque l’une de ces exécrables loques, vermine bolchevik ou canaille anarchiste, arborant fièrement un maillot Che Guevara vous crache au visage qu’il « n’est pas si favorable que cela à la violence gratuite », entendez par là non la voix du pacifisme mais de la violence payante: vous subissez et vous devez fournir à votre maître de quoi vous asservir.

edit
La nouvelle campagne de la Résistance:

Quant à l’Agglomération Paloise, elle semble manquer de lumières à défaut d’énergie (veuillez cliquer sur l’image):

Sabine Herold: Charme en Liberté

mars 1, 2007

Clin d’oeil furtif à l’Egérie libérale:

  • Archives

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    ZAÏMA sur
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur Le Camp de la Mort de Tol…
    ZAÏMA sur La Péninsule des Balkans-Chapi…
    ysengrimus sur (Précision pour ceux qui ont d…
    ysengrimus sur Ajouts de liens
    plutôtlibéralaufond sur Un Beau Rêve (Karl Popper…
    Miroku sur La carte de fidélité SNCF Je m…
    anonyme 32123 sur La carte de fidélité SNCF Je m…
    Les Stups sur Être gouverné ( Pierre-Joseph…
    Simon sur 30 000 visiteurs!!
    Anonymous sur 30 000 visiteurs!!
    ysengrimus sur Libéralisme et Religion (Ludwi…
    Z sur 30 000 visiteurs!!
  • Blog Stats

  • Catégories

  • A Matter of Life and Death Angry White Boy Polka archéofuturisme Armes Army of Lovers Around the World Babooshka Bang Bang Beer Beer Bernard Laporte Birth of Venus Illegitima Bottes Boys don't cry Brigitte Bardot Brit Brit rock Calice Cherry Lips Cortège Cover Daft Punk Da Funk Dance Dangerous Dirty Old Town Du Hast Duong Truong Son Evil Franz Ferdinand From Roots Garbage Get Along God Is God Gouzmandamaz Guns Guns N' Roses Idrovolante Indus In Flames Insurrection Interpol ipvox Iron Maiden Israelism Jazz Juno Reactor Kate Bush Killing an Arab Kiss My Glock Klezmer Korpiklaani Ladytron Liberté Live Losing My Religion Marylin Manson Metal Metallica Metropolitan Klezmer Nancy Sinatra Nappy Noir Désir Nosfell Nothing else matters Népotisme Only for the weak Ot Azoy Neyt A Shnayder Paris Brûle Prop Rock The Cure The Libertines électro émeute übergenius