Les Services Publiques et votre dévoué serviteur

Dans tous les combats n’offrant pas une exposition directe à l’ennemi ou des avantages sonnants, trébuchants, il existe des instants où l’on s’interroge sur la nécessité d’un tel effort. Les échos plus ou moins lointains de « service civique obligatoire », le projet de redevance TV destiné aux ordinateurs s’avèrent des aiguillons convenables quoique «distants ».
En réalité, la confrontation directe, sauvage aux affres de l’Etat reste le remède le plus efficace face à la démotivation latente du libéral.
« Usagé » trop régulier de la SNCF, je ne crains donc pas ce syndrome déliquescent, tant que les heures interminables de retard cumulées, les grèves « joyeuses et solidaires » à répétition constitueront le quotidien peu enviable du chemin de fer français. Dernière de mes péripéties ferroviaires : un arrêt de trente minutes en pleine voie et il s’en fallut de peu pour que je ratasse ma correspondance.
Par chance sinon par hasard, les Services des Eaux de la Mairie de Pau m’ont offert en début de semaine un divertissement « citoyen » peu courant, cocasse même : coupure d’eau friponne à mon domicile suite au déménagement dans la journée d’un voisin. Remarquez, je leur concède bien volontiers que cette errare humanum est, la bouche d’eau dudit voisin ayant été soigneusement bitumée.
Après la comédie de boulevard, la tragédie électrique hier après-midi : quatre heures sans le moindre courant ni la plus plate excuse des sbires EDF.

Services publiques, je vous hais.

Publicités

8 Réponses to “Les Services Publiques et votre dévoué serviteur”

  1. taraf Says:

    Que d’aventures! A croire que les pires crasses de l’Etat arrivent aux libéraux un peu comme les agressions physiques arrivent aux racistes

    Désolé de venir t’embêter sur ton blog, je ne le ferai plus. C’était un petit bonjour à ma façon.
    Bonne journée

  2. taraf Says:

    Que d’aventures! A croire que les pires crasses de l’Etat arrivent aux libéraux un peu comme les agressions physiques arrivent aux racistes

    Désolé de venir t’embêter sur ton blog, je ne le ferai plus. C’était un petit bonjour à ma façon.
    Bonne journée

  3. Geoffroy Says:

    Comment vont-ils s’y prendre pour la redevence ordinateur ? Sachant qu’avec un peu de documentations, il n’est pas si difficile que ça de monter un PC à partir de pièces détachées. Vont-ils surtaxer les lecteur de CD-ROM ?

  4. Geoffroy Says:

    Comment vont-ils s’y prendre pour la redevence ordinateur ? Sachant qu’avec un peu de documentations, il n’est pas si difficile que ça de monter un PC à partir de pièces détachées. Vont-ils surtaxer les lecteur de CD-ROM ?

  5. Anonymous Says:

    Tu es vraiment une victime toi.
    Comme le dit Taraf, j’ai toujours l’impression que les libéraux sont toujours les victimes des services publics, sans doute qu’un radar les détectent et vient leurs embéter la vie.
    Bon ,je vous voulais ajouter dans la série fait divers sordides que j’ai une roue qui a crevé sur ma voiture, il y a 15 jours. Es-ce la faute au service public (la route), à michelin, ou à Ford ( ma voiture)??
    Tu vois, moi aussi, j’ai des aventures extraordinaires.

  6. Anonymous Says:

    Tu es vraiment une victime toi.
    Comme le dit Taraf, j’ai toujours l’impression que les libéraux sont toujours les victimes des services publics, sans doute qu’un radar les détectent et vient leurs embéter la vie.
    Bon ,je vous voulais ajouter dans la série fait divers sordides que j’ai une roue qui a crevé sur ma voiture, il y a 15 jours. Es-ce la faute au service public (la route), à michelin, ou à Ford ( ma voiture)??
    Tu vois, moi aussi, j’ai des aventures extraordinaires.

  7. Anonymous Says:

    « Usagé » trop régulier de la SNCF, je ne crains donc pas ce syndrome déliquescent, tant que les heures interminables de retard cumulées, les grèves « joyeuses et solidaires » à répétition constitueront le quotidien peu enviable du chemin de fer français. Dernière de mes péripéties ferroviaires : un arrêt de trente minutes en pleine voie et il s’en fallut de peu pour que je ratasse ma correspondance.

    Vous auriez peut être préféré un arrêt de 2 minutes, suivi d’un accident à la Zoufftgen, histoire de ne pas rater votre correspondance avec le paradis ?

  8. Anonymous Says:

    « Usagé » trop régulier de la SNCF, je ne crains donc pas ce syndrome déliquescent, tant que les heures interminables de retard cumulées, les grèves « joyeuses et solidaires » à répétition constitueront le quotidien peu enviable du chemin de fer français. Dernière de mes péripéties ferroviaires : un arrêt de trente minutes en pleine voie et il s’en fallut de peu pour que je ratasse ma correspondance.

    Vous auriez peut être préféré un arrêt de 2 minutes, suivi d’un accident à la Zoufftgen, histoire de ne pas rater votre correspondance avec le paradis ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :