Ces vestiges du passé (Alexander Bogdanov)


« Voyez la force du passé, dit l’éducatrice dans un sourire. Il semblerait que le communisme soit atteint, il ne nous arrive quasiment jamais de refuser quelque chose aux enfants, alors d’où leur vient ce sentiment de propriété privée ? L’enfant arrive et dit « mon bateau », « c’est moi » qui l’ai fait. Et cela est très fréquent : cela va parfois jusqu’à la bagarre. Rien n’y fait, c’est la loi de la vie : le développement d’un organisme répète en abrégé le développement de l’espèce, et l’individualité, le développement de la société. Un enfant d’âge moyen a, dans la plupart des cas, ce caractère confusément individualiste. L’approche de la puberté renforce encore ce caractère. C’est seulement lorsqu’il est jeune adulte que le milieu social ambiant vainc ces vestiges du passé. »

Alexander Bogdanov, in L’Étoile rouge (Красная звезда)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :