Le politicien et la princesse de la rue


L’on connait tous le fameux aphorisme de Reagan se demandant si, entendu que politicien est le second plus vieux métier du monde, il n’avait pas certains rapports avec le premier.

C’était là, sans doute, une simple boutade car elle ne saurait résister à un examen attentif des faits :
– L’on paye une prostituée pour un service auquel on a consenti et auquel elle a consenti en toute liberté.
– L’ensemble des gretchens de l’Histoire humaine ne peut avoir plus de sang sur les mains que les hommes de l’État ne serait-ce qu’entre 1917 et 1960.
– Une prostituée ne se rappelle pas sans cesse à vous, vous avez besoin d’elle.
– Si, vulgairement, l’on peut prétendre que les deux nous « baisent », seule la prostituée nous apporte du plaisir, le politicien s’adonnant à ce que l’on peut considérer comme un fist-fucking anal d’Etat avec du verre pilé. Et il recyclera le verre par écologisme.
– Une prostituée se contrefiche de votre religion, de vos principes éthiques, de vos origines ethniques, de votre état civil et ne vous assomme pas sous la paperasse pour votre bien.
– Une prostituée a tout intérêt à user de mille précautions face aux maladies vénériennes, un politicien n’en a aucun à respecter les garde-fous constitutionnels.
– Les artistes authentiques se prélassent dans les bras de muses vénales, pas dans ceux de tyranneaux ( y compris de Bergerac, malgré ce que l’on dit sur le tyranneau de Bergerac).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :