Sottofasciasemplice – Idrovolante

« Balbo ne méritait pas cette fin, il était exubérant, agité, il aimait la vie sous toutes ses formes. […] Il n’avait pas voulu la guerre et il s’y était opposé jusqu’à la fin. […] Le souvenir de Balbo restera longtemps dans l’esprit des italiens, parce qu’il était surtout, un italien avec leurs grands défauts et les grandes qualités de notre race »
— Galeazzo Ciano

Italo Balbo disparut en 1940, abattu par un canon antiaérien… italien.

« Après l’invasion allemande de la Pologne en septembre 1939, Balbo, en visite à Rome, exprime de manière répétée son mécontentement et sa préoccupation pour l’alliance avec l’Allemagne et pour la politique suivie par Mussolini sur le plan interne et sur le plan international. Du reste, ses dissensions envers le Duce augmentait toujours plus depuis 1938 quand en plusieurs occasions, il manifesta sa contrariété aux promulgations des lois raciales. « 

Publicités

Étiquettes : ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :