Point de vue sur l’avortement volontaire NB: cet a…

Point de vue sur l’avortement volontaire
NB: cet article a été amplement repris, modifié et complété ici

Si je m’exprime sur ce sujet, ce n’est pas dans le but de faire dans le « nouveau », ou d’exposer des arguments tout neufs. Non, mon objectif consiste juste à expliquer mon point de vue. Je rappelle au passage que tout ce que vous pouvez lire ici m’appartient en propre et qu’il ne s’agit pas d’une version « officielle » des libéraux. Nous n’avons pas en effet de positions dogmatiques et le débat sur l’avortement arrive encore à nous diviser facilement.

Tout d’abord en quoi consiste l’avortement? (vous me direz que c’est un peu grotesque de s’abaisser à ces détails néanmoins certaines personnes n’ont pas eu une éducation assez performante pour tout connaître) Il s’agit tout bonnement de « l’expulsion spontanée ou provoquée de l’embryon ou du fœtus humain avant qu’il soit viable »(Larousse 2001). Il convient de distinguer deux cas précis : celui où l’avortement n’est pas désiré (fausse-couche) et celui où il est pratiqué volontairement. Seul ce dernier m’intéresse et sera traité dans la suite de l’article. Il concerne environ 200 000 femmes par an France ( selon les estimations de Droit De Naître) et la loi interdit de le pratiquer après la douzième semaine de grossesse (jusqu’au terme s’il y’a des besoins thérapeutiques).

Il me semble qu’il est nécessaire de balayer les arguments utilitaristes pour se concentrer sur le seul vrai problème : l’enfant avant la naissance est-il un être humain ? Il est clair (du moins pour moi) que si la réponse est positive, rien ne pourrait légitimer l’IVG alors qu’une réponse négative entraînerait l’effet inverse. Il m’est arrivé de sursauter quand j’ai lu des propos dans des débats du type « les femmes font ce qu’elles veulent de leur ventre », « l’enfant risque de gêner ses parents » (pour ma part, beaucoup de gens me gênent, vais-je pour autant les supprimer ?) ou « le fœtus n’est qu’un amas de cellules » (ah bon.. et un enfant est-il autre chose qu’un « amas de cellule » ? ») ou encore le poignant « quel avenir attend ce gosse ? » (oubliant que la loi autorise l’accouchement sous X et que les orphelins ne deviennent pas tous des junkies). La palme d’or de la mauvaise foi revient néanmoins à cette phrase si courageusement énoncée par des crétins qui n’ont pas du assister à un seul cours d’éducation sexuelle « si l’avortement est un meurtre, la masturbation est un génocide » (pas qu’un peu pathétique… le spermatozoïde ne contient pas un génome humain complet). Dans la même catégorie vaseuse des discussions de comptoirs au bistrot d’en face on trouve « Tiens, c’est dingue que la plupart des anti-avortement soient favorables à la peine de mort, t’es pas d’accord Roger [ ou Marcel, ça n’a aucune importance ici] ? ». Ce qui est choquant ne serait-ce pas plutôt l’inverse : ceux qui protègent les coupables acceptent la mort des innocents ?
Je reprend donc la question qui nous taraude : n’est-on un être humain qu’après la naissance ?Ainsi que vous l’avez sans doute deviné, je pense que ce n’est pas le cas. Il s’agit bien d’un être vivant unique ( en considérant qu’il ne s’agisse pas de jumeaux), non d’une reproduction d’un individu ayant déjà existé. Je suis parfois étonné de voir les termes « indépendance » et « conscience » intervenir au sujet de l’avortement afin d’essayer de montrer qu’un embryon ou un fœtus ne peuvent être considérés comme « homme » puisque dépendants et non-conscients. Pourtant un handicapé mental peut ne pas être conscient et un handicapé physique lourd est totalement dépendant. Qui oseraient proclamer qu’ils ne sont pas humains ? Certainement pas moi. L’essence humaine de l’embryon est un fait, pas une croyance.
La loi m’apparaît ici encore un reliquat de stupidité : pourquoi la douzième semaine?? Si l’enfant prénatal est humain c’est inique mais s’il ne l’est pas (allez mettons nous dans la peau d’un de mes détracteurs) qu’y a-t-il à la douzième semaine qui légitime un changement de législation ?Rien strictement rien !
L’IVG, quoiqu’en dise la loi reste un crime. Ce n’est pas en changeant un texte que l’on supprime le fait.

NB: cet article a été amplement repris, modifié et complété ici

15 Réponses to “Point de vue sur l’avortement volontaire NB: cet a…”

  1. GrandPere Says:

    Dis-moi, Sim, tu veux pas laisser les femmes maîtresses de leurs corps, des fois ? Espèce de petit coq en pâte.

    Et plus généralement, arrêter de faire preuve de ce mépris à l’égard de ceux qui « n’ont pas eu une éducation assez performante pour tout connaître !! »

    Qu’est-ce qu’une éducation performante , bonhomme ? A te lire, on a surtout le sentiment que tu es victime d’un bourrage de crâne très performant et qui te laisse un petit arrière goût tout sucré et agréable ! Ca te rappelle ton enfance qui n’est pas si loin !
    C’est si bon d’être le roi des cons, Simon !

    Si j’en juge par ton age, en 20 petites années auxquelles ont peut retrancher celles d’une enfance troublée et pleine de frustrations (il n’en reste donc plus qu’une petite dizaine), te voilà en train de déblatérer sur tout et n’importe quoi avec cette ligne rouge (plutôt noire, d’ailleurs) qu’est le libéralisme alors que plus que jamais, ses méfaits nous pètent à la gueule (surtout à la gueule des déshérités).
    Je rêve d’un monde où les jeunes comme toi, petit père, réagiraient avec fraîcheur à la vie, aux choses et remettraient de l’ordre dans le capharnaüm actuel.
    Reprends-toi, Sim. T’as que 20 ans, arrête d’être aigri, ça fait mal à un grand père anarchiste comme moi.
    Rejoint les mouvements altermondialistes, c’est bon de penser aux autres, tu sais !

    Comme dit Pierre Assouline « Seuls les imbéciles ont réponse à tout. Rien n’est vulgaire comme d’avoir toujours le dernier mot sur tout. »

    Je te le laisse bien volontiers !

  2. GrandPere Says:

    Dis-moi, Sim, tu veux pas laisser les femmes maîtresses de leurs corps, des fois ? Espèce de petit coq en pâte.

    Et plus généralement, arrêter de faire preuve de ce mépris à l’égard de ceux qui « n’ont pas eu une éducation assez performante pour tout connaître !! »

    Qu’est-ce qu’une éducation performante , bonhomme ? A te lire, on a surtout le sentiment que tu es victime d’un bourrage de crâne très performant et qui te laisse un petit arrière goût tout sucré et agréable ! Ca te rappelle ton enfance qui n’est pas si loin !
    C’est si bon d’être le roi des cons, Simon !

    Si j’en juge par ton age, en 20 petites années auxquelles ont peut retrancher celles d’une enfance troublée et pleine de frustrations (il n’en reste donc plus qu’une petite dizaine), te voilà en train de déblatérer sur tout et n’importe quoi avec cette ligne rouge (plutôt noire, d’ailleurs) qu’est le libéralisme alors que plus que jamais, ses méfaits nous pètent à la gueule (surtout à la gueule des déshérités).
    Je rêve d’un monde où les jeunes comme toi, petit père, réagiraient avec fraîcheur à la vie, aux choses et remettraient de l’ordre dans le capharnaüm actuel.
    Reprends-toi, Sim. T’as que 20 ans, arrête d’être aigri, ça fait mal à un grand père anarchiste comme moi.
    Rejoint les mouvements altermondialistes, c’est bon de penser aux autres, tu sais !

    Comme dit Pierre Assouline « Seuls les imbéciles ont réponse à tout. Rien n’est vulgaire comme d’avoir toujours le dernier mot sur tout. »

    Je te le laisse bien volontiers !

  3. Simon Says:

     » Dis-moi, Sim, tu veux pas laisser les femmes maîtresses de leurs corps, des fois ? »
    => le corps de leur enfant n’est pas le leur jusqu’aux dernières nouvelles

    Le coup du bourrage de crâne est excellent. je suis incapable de discutrer avec qui que ce soit sans m’engueuler … ce qui subodore que je reflechjis plus par moi-même que par les autres

    Sinon faut arreter les psychanalistes, la crise mystique ça va dans les années 60 mais maintenant réveillez-vous.

    Quand aux altermondialistes ils pensent surtout à EUX et à leur pouvoir personnel (par exemple les conseils « avisés » de Cassen à Chavez: il lui a recommandé de licensier plusieurs dizaines de milleirs d’employés pour « traitrise »). je connais les mouvements alters et je les emmerde profondément

  4. Simon Says:

     » Dis-moi, Sim, tu veux pas laisser les femmes maîtresses de leurs corps, des fois ? »
    => le corps de leur enfant n’est pas le leur jusqu’aux dernières nouvelles

    Le coup du bourrage de crâne est excellent. je suis incapable de discutrer avec qui que ce soit sans m’engueuler … ce qui subodore que je reflechjis plus par moi-même que par les autres

    Sinon faut arreter les psychanalistes, la crise mystique ça va dans les années 60 mais maintenant réveillez-vous.

    Quand aux altermondialistes ils pensent surtout à EUX et à leur pouvoir personnel (par exemple les conseils « avisés » de Cassen à Chavez: il lui a recommandé de licensier plusieurs dizaines de milleirs d’employés pour « traitrise »). je connais les mouvements alters et je les emmerde profondément

  5. Zarathoustra Says:

    Une petite réaction en passant : l’avortement est toujours un échec, et il faut l’éviter lorsque c’est possible, notamment en investissant au maximum dans la prévention et l’éducation.
    Ce qui me gêne dans le discours des anti-IVG, c’est la capacité à culpabiliser des femmes déjà fragilisées par ce qu’elles s’apprêtent à faire.
    Concernant la question de savoir si l’embryon est oui ou non un humain, j’aurais tendance à répondre comme beaucoup de médecins : il l’est lorsqu’il est formé, tant cérébralement que physiquement. C’est une question médicale, et je laisse les spécialistes s’en occuper, car je n’ai pas l’outrecuidance de leur donner des conseils.
    Un enfant, ça se désire. C’est le propre de l’humain d’ailleurs, et de l’amour : la volonté, le désir.

  6. Zarathoustra Says:

    Une petite réaction en passant : l’avortement est toujours un échec, et il faut l’éviter lorsque c’est possible, notamment en investissant au maximum dans la prévention et l’éducation.
    Ce qui me gêne dans le discours des anti-IVG, c’est la capacité à culpabiliser des femmes déjà fragilisées par ce qu’elles s’apprêtent à faire.
    Concernant la question de savoir si l’embryon est oui ou non un humain, j’aurais tendance à répondre comme beaucoup de médecins : il l’est lorsqu’il est formé, tant cérébralement que physiquement. C’est une question médicale, et je laisse les spécialistes s’en occuper, car je n’ai pas l’outrecuidance de leur donner des conseils.
    Un enfant, ça se désire. C’est le propre de l’humain d’ailleurs, et de l’amour : la volonté, le désir.

  7. philippe Says:

    Bravo pour cet article courageux et fort bien pensé!
    Le médecin est désespérant! Sa réposne est d’uen rare mièvrerie ! Lorsqu’il dit qu’un « enfant cela se désire » mon Dieu, quel âne ! dire qu’il a reçu uen formation scientifique !

    Et alors? L’enfant est le produit d’un accouplement entre un mâle et uen femelle en âge de procréer. Voilà tout et il apparaît étonant qu’on vienne parler de désir d’enfants! Naturellemetn le désir de s’accoupler est la parade naturelle permettant à l’enfant de napitr,e le reste n’est que psycho pour nanas décétrébrées!
    Et non le coprs d’uen femme ne lui apaprtient pas, il apaprtient à l’espèce humaine! C’est tout!

  8. philippe Says:

    Bravo pour cet article courageux et fort bien pensé!
    Le médecin est désespérant! Sa réposne est d’uen rare mièvrerie ! Lorsqu’il dit qu’un « enfant cela se désire » mon Dieu, quel âne ! dire qu’il a reçu uen formation scientifique !

    Et alors? L’enfant est le produit d’un accouplement entre un mâle et uen femelle en âge de procréer. Voilà tout et il apparaît étonant qu’on vienne parler de désir d’enfants! Naturellemetn le désir de s’accoupler est la parade naturelle permettant à l’enfant de napitr,e le reste n’est que psycho pour nanas décétrébrées!
    Et non le coprs d’uen femme ne lui apaprtient pas, il apaprtient à l’espèce humaine! C’est tout!

  9. Anonymous Says:

    Et le corps d’un homme, il appartient à l’espèce humaine?
    Moi, je suis pour l’avortement. Sinon, selon vos dires, il faudrait organiser des enterrements pour les kirielles de spermatozoides et ovules ayant eu une attirance commune, et qui sont morts, dans le ventre de leur mère!!!

  10. Anonymous Says:

    Et le corps d’un homme, il appartient à l’espèce humaine?
    Moi, je suis pour l’avortement. Sinon, selon vos dires, il faudrait organiser des enterrements pour les kirielles de spermatozoides et ovules ayant eu une attirance commune, et qui sont morts, dans le ventre de leur mère!!!

  11. Simon Says:

    je ne partage pas l’avis de philippe, considérant que notre corps nous appartient.. notre corps, pas celui du bébé…

    pour l’autre point, vous ne m’avez pas lu.. un spermatozoïde n’a rien d’humain, pas plus qu’un ovule.. n’avez-vous jamais fait de bio??

  12. Simon Says:

    je ne partage pas l’avis de philippe, considérant que notre corps nous appartient.. notre corps, pas celui du bébé…

    pour l’autre point, vous ne m’avez pas lu.. un spermatozoïde n’a rien d’humain, pas plus qu’un ovule.. n’avez-vous jamais fait de bio??

  13. Fana Says:

    Pour information, d’apèrs l’Atlas de poche d’embryologie » signé Ulrcih Drews, la 10ème semaine d’aménorhée marque le passage de la période embryonnaire à la période foetale.
    C’est à partir de ce moment qu’à lieu la croissance en taille et en poids de l’embryon et l’apparition de mouvements et de réactions identifiables aux stimulus externes( 5ème mois). La 12ème semaine est en général la période d’apparition des organes sexuels.

    Bon maintenant que ce petit point de date est précisé, passons à mes opinions. Soit, le corps de l’enfant est sensé être la possession unique de l’enfant. Toutefois, il me semble que tu avais donné la réponse tout seul au travers d’un post sur le fopo que nous fréquentons tous deux:

    Libertarien Posté le 25 mai 2006 à 21:55:57

    « si ta fille de 14 ans t´annonce qu´elle veut se faire un piercing au clito et un tatouage sur le dos à la Maori, tu lui dis vas y ? »

    non, mais parcqu´elle est sous ma responsabilité.. à 18 ans, si elle veut

    Bref, soit je ne te saisis pas soit c’est clair. En bref, l’embryon aurait le droit de choisir sa vie, mais pas un enfant de moins de 18 ans, ou alors tu as oublié qu’un foetus a largement moins de 18 ans et que donc, si on te suit, il est sous la responsabilité de ses parents.

    De plus si on part sur la propriété, la mère est propriétaire des aliments, nutriments et autres qu’elle a ingéré. Le bébé apparaît donc comme une sorte de « parasite » vu qu’il profite de sa position dans le corps de sa mère pour se nourrir au travers de ce que sa mère a avalé. Cette dernière a donc parfaitement le droit de refuser de le nourrir, donc d’avorter, seul moyen pour parvenir à cette fin.

  14. Fana Says:

    Pour information, d’apèrs l’Atlas de poche d’embryologie » signé Ulrcih Drews, la 10ème semaine d’aménorhée marque le passage de la période embryonnaire à la période foetale.
    C’est à partir de ce moment qu’à lieu la croissance en taille et en poids de l’embryon et l’apparition de mouvements et de réactions identifiables aux stimulus externes( 5ème mois). La 12ème semaine est en général la période d’apparition des organes sexuels.

    Bon maintenant que ce petit point de date est précisé, passons à mes opinions. Soit, le corps de l’enfant est sensé être la possession unique de l’enfant. Toutefois, il me semble que tu avais donné la réponse tout seul au travers d’un post sur le fopo que nous fréquentons tous deux:

    Libertarien Posté le 25 mai 2006 à 21:55:57

    « si ta fille de 14 ans t´annonce qu´elle veut se faire un piercing au clito et un tatouage sur le dos à la Maori, tu lui dis vas y ? »

    non, mais parcqu´elle est sous ma responsabilité.. à 18 ans, si elle veut

    Bref, soit je ne te saisis pas soit c’est clair. En bref, l’embryon aurait le droit de choisir sa vie, mais pas un enfant de moins de 18 ans, ou alors tu as oublié qu’un foetus a largement moins de 18 ans et que donc, si on te suit, il est sous la responsabilité de ses parents.

    De plus si on part sur la propriété, la mère est propriétaire des aliments, nutriments et autres qu’elle a ingéré. Le bébé apparaît donc comme une sorte de « parasite » vu qu’il profite de sa position dans le corps de sa mère pour se nourrir au travers de ce que sa mère a avalé. Cette dernière a donc parfaitement le droit de refuser de le nourrir, donc d’avorter, seul moyen pour parvenir à cette fin.

  15. Anonymous Says:

    et bien moi j’ai envie de te dire est-ce qu’unefemme de 15 ans a le pouvoir d’elever unenfant ? toi t un homme alor evidemment tu ten fou complet que la femme en question et à rater ses etudes etc pour elever un enfant. Sans oublier que même si les risques sont faibles, les risques que à l’accouchement la femme meurt sont présents . Encore autre chose, de mon point de vue , l’embryon n’est pas vivant pourquoi? parceque en effet c’est un amas de cellule mais c’est un parasyte qui ne peut pa vivre sans la femme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :